Deux méthodes de traitement des rides, sont-elles compatibles ou pas ?

Peut-on associer botox et acide hyaluronique ?

Ceux qui connaissent les effets de la toxine botulique, un puissant poison pouvant provoquer une paralysie des muscles pourront être dans l’embarras à l’idée de se faire injecter une telle substance dans son corps ! Mais qu’ils se rassurent, la dose employée dans la chirurgie esthétique est très diluée et d’ailleurs, il n’est pas question d’avaler quoi ce soit. Tous deux considérés comme un traitement anti-âge, ils ont chacun leur spécificité et leurs indications propres, à ne pas confondre !

La toxine botulique (ou botox) et les rides d’expression

En 1970, un ophtalmologue et un chimiste ont remarqué qu’une injection de ce produit (appelé à l’origine l’oculinum) permettait de contrer les spasmes oculaires et le strabisme. Il fut donc utilisé à de fins thérapeutiques dans le domaine de l’ORL, ce ne sera plus tard que ses vertus bénéfiques en chirurgie esthétique ont été découvertes.

Le traitement au botox, contrairement à celui de l’acide hyaluronique villefranche-sur-saone, est préconisé particulièrement pour lutter contre les rides d’expression en général, telles les rides du lion ou de la patte d’oie et celles situées dans la région intersourcilière. Toutes les rides du haut du visage qui se forment par une contraction des muscles sont maîtrisées par le botox. C’est une chirurgie éprouvée qui a fait ses preuves pendant très longtemps et qui continue de faire le bonheur de milliers de gens sur son efficacité. Elle n’a pas d’effets secondaires très graves et les contre-indications sont minimes.

L’acide hyaluronique (AH), traitement anti-âge

Dans le cadre d’un traitement anti-âge par contre, la médecine préconise une injection d’acide hyaluronique Villefranche-sur-Saône pour agir contre les effets de vieillissement de la peau et des muscles. Nous attirons votre attention sur le fait que cette molécule est présente dans le corps humain à grande échelle, on le trouve dans presque tout le derme et la chair. Produit aux vertus hydratantes et pouvant être absorbé naturellement par notre organisme, il peut être considéré comme plus bio que le botox

L’AH peut être fabriquée en laboratoire et une injection en grande quantité en certains points précis permet de combler l’affaissement de la peau ainsi que la perte de volume produit par le vieillissement. Pour redessiner l’ovale du visage ou donner plus de volume aux joues afin de réduire les ridules autour de la bouche, le chirurgien utilise de faibles quantités d’AH en ces endroits.

D’après ce qui a été dit, bien que les deux traitements sont différents, leur association dans le traitement anti-âge ne sera pas possible sans un avis favorable d’un spécialiste expérimenté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *